Accompagnement d’un traitement médical

Accompagnement d’un traitement médical

L’accompagnement d’un traitement médical se définit comme un protocole précis répondant au suivi d’une personne atteinte de maladie grave ou chronique, ou/et qui a subi ou va subir une opération chirurgicale.

Le suivi mis en place a pour but de permettre à la personne de vivre sa maladie, son traitement ou son opération passée ou à venir au maximum de ses capacités mentales.

En effet, selon une étude scientifique, un patient mentalement fort et ayant un regarde positif sur la maladie, a 50% de chance de plus de guérison et vit mieux sa maladie.

En ce sens, les séances de sophrologie permettent au patient de se réapproprier son corps et son mental, ceci en lui apprenant à mieux gérer ses douleurs, s’accepter, positiver, à accroître l’estime de soi, la confiance, à améliorer le sommeil, à diminuer son stress ou son anxiété liée à la maladie et la peur de l’avenir. Ce sont des problématiques que le malade, doit en plus apprendre à gérer au quotidien, en plus de sa maladie

En tant que sophrologue, je vous aide par une méthode d’acceptation de votre corps, par la pensée positive, par le retour à soi en acceptant la maladie au quotidien. La sophrologie permet également au malade de récupérer de ces journées parfois très éreintantes.

La sophrologie en accompagnement du traitement médical va aider la personne à se reconnecter à son corps et à renforcer son mental par le biais d’exercices de relaxation et de visualisation positives. Les exercices proposés sont adaptés, individualisés et sans douleur pour le corps.

Pour ce faire, j’ai mis en place un protocole spécifique afin de répondre à ce type d’accompagnement.

Des exemples de l’application du protocole de l’accompagnement d’un traitement médical : Polyarthrite, sclérose en plaque, fibromyalgie, cancer, acouphènes, hypertension artérielle, prothèses, PMA/FIV, Alzheimer, amputations, chirurgie réparatrice, etc.

PS : L’accompagnement en sophrologie est un complément du traitement médical. Il ne se substitut en aucun cas au traitement ou suivi médical.

 

“Une étude observationnelle réalisée à l’Institut Curie et publiée dans la revue Soins vient confirmer l’atout que représente la sophrologie pour des patientes traitées en chimiothérapie pour un cancer du sein. Même s’il faut rester prudent, car cette étude n’est qu’observationnelle, les résultats sont encourageants. Elle corrobore en effet le retour positif que les patientes font souvent aux soignants. Non seulement cette activité offre l’opportunité aux patientes de prendre une part active à leur traitement, mais les résultats positifs engendrés leur permettent de mieux l’accepter et de s’investir. Ces résultats confortent la démarche institutionnelle d’amélioration de la qualité de vie des patients menée par l’Institut Curie : Source : étude publiée dans la revue Soins n° 800 – novembre 2015, Elsevier ; Texte : Nathalie Oudar le 23/12/2015?

Ecrire un commentaire